+ services en département
 
 
 
 
 
 

Qu’est-ce que la VAE ?

| Publié le 3 février 2014 | Dernière mise à jour le 30 mars 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Inscrite dans la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, la validation des acquis de l’expérience (VAE) est un dispositif qui permet l’obtention de tout ou partie d’une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle) sur la base d’une expérience professionnelle salariée, non salariée (commerçant, collaborateur de commerçant, profession libérale, agriculteur ou artisan...), bénévole (syndicale, associative) et/ou volontaire.

 

Cette expérience, en lien avec la certification visée, est validée par un jury.

 

Toutes les certifications enregistrées au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) sont accessibles par la voie de la VAE.

 

Qui est concerné ?

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation peut y prétendre.

 

La seule condition requise est d’avoir exercé une activité (salariée, non salariée ou bénévole) d’une durée de trois ans minimum en rapport avec le contenu de la certification visée. Les périodes de formation ne sont pas comptabilisées à ce titre.

Les 4 étapes de la démarche VAE

  • Information, orientation, conseil auprès de Pôle Emploi, des missions locales, des centres d’information et d’orientation (CIO), mais aussi de l’APEC (association pour l’emploi des cadres), des maisons de l’emploi et de la formation, des PLIE, du Fongecif, des plateformes ressources humaines, et des antennes de conseil en VAE. Les salariés peuvent également s’adresser au responsable des ressources humaines de leur entreprise, à l’OPACIF (le plus souvent le Fongecif) ou à l’OPCA auquel cotise leur entreprise.
    Rendez-vous auprès de l’une des antennes relais conseil en VAE d’Ile-de-France en cliquant ici.
  • Demande de recevabilité : chaque candidat dépose son dossier de demande de recevabilité auprès des services du certificateur. Pour les titres professionnels du Ministère chargé de l’Emploi, le dossier est à déposer auprès de l’unité territoriale de la DIRECCTE du département ;
  • Réalisation du dossier de présentation de l’expérience : les candidats peuvent se faire accompagner pour établir ce dossier et préparer la mise en situation professionnelle ;
  • Passage devant le jury et notification de la décision (validation, validation partielle [1] ou échec).

Le congé pour VAE

Le salarié a la possibilité de demander un congé pour VAE (articles L 6422-1 à L 6442-10 du code de travail).

 

Ce congé permet de préparer et de participer aux épreuves de validation organisées par l’autorité ou l’organisme délivrant la certification enregistrée dans le répertoire national des certifications professionnelles.

 

La durée maximale du congé par an correspond à 24 heures de temps de travail (soit l’équivalent de 3 jours), en une ou plusieurs séquences. Ce congé peut être effectué, en tout ou partie, en dehors du temps de travail. Lorsque la VAE est effectuée totalement en dehors du temps de travail, l’autorisation d’absence délivrée par l’employeur n’est pas requise.

 

Si vous êtes salariés, pour en savoir plus, contactez votre direction des ressources humaines.

L’accompagnement dans la VAE

L’accompagnement est une mesure facultative qui permet au candidat d’être assisté dans sa démarche de VAE. Il offre au candidat des chances supplémentaire d’aller jusqu’au bout de la démarche et d’obtenir la certification visée.

 

L’accompagnement consiste en une aide méthodologique au candidat à la VAE à différentes étapes du parcours (aide à la constitution du dossier de recevabilité, aide à la rédaction du dossier de présentation de l’expérience et préparation au passage devant le jury, accompagnement post-jury en cas de validation partielle).

 

L’accompagnement peut prendre des formes multiples : ateliers, entretiens individuels en face à face ou téléphonique, soutien à distance, etc.

 

Consultez les autres articles du site pour en savoir plus sur les actions en faveur de la VAE menées par la DIRECCTE d’Ile-de-France ainsi que sur la procédure d’aménagement d’une session de validation conduisant au titre professionnel pour une personne en situation de handicap.

En savoir plus :

Rendez-vous sur le portail national de la validation des acquis de l’expérience en cliquant ici.

Notes

[1En cas de validation partielle, le jury indique les connaissances et aptitudes manquantes et en préconise les modalités d’acquisition. Le candidat dispose alors de cinq ans (à l’exception des diplômes de l’enseignement supérieur pour lesquels aucune limite n’est fixée) pour faire valider les unités manquants et ainsi obtenir la certification.

--

->Articles du même thème :

VAE

Documents à télécharger :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics