Direccte Ile-de-France
+ services en département
 
 
 
 
Accueil > Entreprises, emploi, économie > L’actu de l’emploi et des entreprises en Ile-de-France > Plan de relance de l’apprentissage:ce que les entreprises doivent (...)

Plan de relance de l’apprentissage:ce que les entreprises doivent retenir

| Publié le 19 juin 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

L’Etat crée une aide exceptionnelle au recrutement pour les entreprises, dans le cadre de la relance sur l’apprentissage

Les aides financières ont été revues à la hausse et sont désormais de :

  • 5 000 euros pour un apprenti de moins de 18 ans
  • 8 000 euros pour un apprenti majeur ; par contrat préparant à un diplôme jusqu’à la licence professionnelle (bac + 3 – niveau 6 du RNCP).

Pour les contrats signés à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’au 28 février 2021, cette aide sera versée :

  • aux entreprises de moins de 250 salariés sans condition ;
  • aux entreprises de 250 salariés et plus à la condition qu’elles s’engagent à atteindre le seuil – déjà fixé par la loi – de 5% de salariés en contrats favorisant l’insertion professionnelle et l’alternance en 2021.

Grâce à cette mesure, le coût du recrutement d’un salarié en contrat d’apprentissage représente un faible reste à charge pour la première année de contrat.

En savoir plus :

L’aide exceptionnelle ne s’applique qu’à la première année du contrat d’apprentissage.
A partir de la deuxième année, l’aide unique remplace l’aide exceptionnelle seulement pour les contrats éligibles (entreprises de moins de 250 salariés et diplôme inférieur ou égal au baccalauréat).

--

Webmestre |