+ services en département
 
 
 
 
 
 
Accueil > Travail et relations sociales > Santé et sécurité au travail > Les intervenants en prévention des risques professionnels > Enregistrement des intervenants en prévention des risques professionnels (...)

Enregistrement des intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP)

| Publié le 20 juin 2017 | Dernière mise à jour le 22 juin 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter
 

Depuis le 1er juillet 2012, la Direccte enregistre les intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP), en vertu de l’article L. 4644-1 du code du travail. Cet enregistrement se substitue à l’habilitation du collège régional CRAMIF-ARACT-OPPBTP. Il est valable 5 ans pour l’ensemble du territoire national.

A noter que l’obligation d’enregistrement ne concerne pas :

-  les IPRP employés par les services de santé au travail interentreprises.

-  les personnes embauchées en CDI dans une entreprise et ne souhaitant pas exercer en externe. Elles peuvent en revanche, si elles travaillent sur la prévention des risques professionnels, demander à leur employeur à être déclarées « personnes compétentes » dans les conditions fixées aux articles L 4644-1 et R 4644-1 du code du travail.

 

Dossier de demande d’enregistrement

Premier cas de figure : vous sollicitez une demande d’enregistrement pour la première fois

 

Vous devez répondre aux exigences à la fois de l’article L. 4644-1 (qui indique que l’IPRP doit disposer « de compétences dans le domaine de la prévention des risques professionnels et de l’amélioration des conditions de travail ») et de l’article D. 4644-6 du code du travail (qui indique les conditions nécessaires - bien que non obligatoirement suffisantes au vu de l’article L. 4644-1 - de diplôme et/où d’expérience auxquelles doit répondre le candidat).

 

Pour constituer votre dossier de demande d’enregistrement, vous devrez transmettre les éléments suivants :

 

1- Les justificatifs attestant de la détention par le demandeur d’un diplôme d’ingénieur, d’un diplôme sanctionnant au moins deux ans d’études supérieures dans les domaines de la santé, de la sécurité ou de l’organisation du travail, d’un diplôme sanctionnant au moins trois ans d’études supérieures dans un domaine scientifique ou dans une matière relevant des sciences humaines et sociales et liés au travail ou d’une expérience professionnelle dans le domaine de la prévention des risques professionnels d’au moins cinq ans.

 

Il est fortement recommandé de nous transmettre, même si vous êtes titulaire d’un diplôme qui vous paraît correspondre à ce qui est demandé, les justificatifs de votre expérience professionnelle sur au moins 5 années dans le domaine de la prévention des risques professionnels. L’IPRP externe a en effet vocation à exercer une mission d’évaluation des risques et de définition d’actions de prévention : « Il participe à la préservation de la santé et de la sécurité des salariés et à l’amélioration des conditions de travail dans un objectif exclusif de prévention. » (Circulaire DGT n° 13 du 9 novembre 2012).

 

2- Une déclaration d’intérêts dont le modèle doit être fixé par arrêté.
_L’arrêté fixant le modèle de déclaration d’intérêts n’est pas encore publié. Dans cette attente, le candidat a libre choix de la forme de cette déclaration, dont l’objectif est de garantir qu’il s’engage à n’intervenir en tant qu’IPRP que pour des entreprises dans lesquelles il n’aurait aucun intérêt personnel qui pourrait influencer son jugement.

Exemple : « Je soussigné(e) monsieur/madame X déclare que je n’exercerai pas mes missions d’IPRP dans des entreprises dans lesquelles j’aurais des intérêts familiaux, financiers ou tout intérêt personnel qui pourrait influencer mon jugement ».

 

3- Un curriculum vitae détaillant vos diplômes et chacune de vos expériences professionnelles présentant un intérêt en lien avec les missions d’un IPRP.

 

4- Vous devez également indiquer le(s) domaine(s) (technique et/ou organisationnel) et la (les) spécialité(s) (par exemple : ergonomie, risques psychosociaux, BTP, etc.) pour lesquels vous sollicitez l’enregistrement (Circulaire DGT n° 13 du 9 novembre 2012). Le choix définitif des domaines et spécialités retenus sera effectué par la Direccte au vu du dossier.

 

5- Aux fins d’information du public, nous vous demandons de remplir et de nous adresser le formulaire de publication sur Internet que vous pouvez télécharger ici).

 

Pour une personne morale, les éléments du 1 ci-dessus doivent être transmis pour chacun des intervenants. « Si une ou plusieurs personnes de l’organisme ne disposent pas des compétences requises, l’organisme ne sera pas enregistré » (Circulaire DGT n° 13 du 9 novembre 2012). La déclaration d’intérêts doit être rédigée par le responsable de la structure s’engageant pour l’ensemble.

Pour une personne morale, les éléments du 1° ci-dessus doivent être transmis pour chacun des intervenants. « Si une ou plusieurs personnes de l’organisme ne disposent pas des compétences requises, l’organisme ne sera pas enregistré » (Circulaire DGT n° 13 du 9 novembre 2012).
La déclaration d’intérêts doit être rédigée par le responsable de la structure s’engageant pour l’ensemble. Le numéro de SIRET de la structure doit également être communiqué.

Second cas de figure : vous sollicitez une demande de renouvellement d’enregistrement.

 

Vous devez joindre :

1° Tous les éléments demandés pour une première demande d’enregistrement, indiqués ci-dessus.

2° La décision d’enregistrement obtenue précédemment.

3° Un rapport d’activité détaillé, sur papier libre, concernant vos cinq dernières années d’exercice. Ce rapport doit comporter, de façon synthétique, la liste des missions effectuées, leur durée, leurs objectifs, leurs résultats et les justificatifs éventuels des employeurs. Vous pouvez joindre des exemples pertinents de documents réalisés.

Envoi du dossier

Votre dossier de demande, comprenant les justificatifs requis, doit être envoyé en un exemplaire, en recommandé avec accusé de réception, à l’adresse suivante :

DIRECCTE Ile-de-France
Pôle Travail - Santé et sécurité au travail
19, rue Madeleine Vionnet 93300 Aubervilliers
En savoir plus :

La Direccte dispose d’un délai d’un mois pour rendre sa décision à compter de la réception du dossier complet.

Références : articles L. 4644-1 et R. 4644-2 à 11 du code du travail

--

->Articles du même thème :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics