+ services en département
 
 
 
 
 
 
Accueil > Emploi en Ile-de-France : le début d’une embellie

Emploi en Ile-de-France : le début d’une embellie

| Publié le 26 août 2015
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Communiqué de Jean-François Carenco, préfet de la région d’Ile-de-France, préfet de Paris, sur les chiffres du marché de l’emploi francilien en juillet 2015.

Après plusieurs mois d’augmentation du nombre de demandeurs d’emplois franciliens, les chiffres concernant les demandeurs d’emploi de catégorie A marquent un infléchissement sensible en juillet 2015 dans la région capitale.

En effet, au mois de juillet 2015, on enregistre une légère baisse du nombre d’inscrits en catégorie A de - 0,3 % (soit 2 090 demandeurs d’emplois en moins par rapport au mois de juin, données corrigées des variations saisonnières), même si les signes sont inégaux selon les départements (-1,1 à Paris, + 0,1 en Seine-et-Marne et en Seine-Saint-Denis) et même si les personnes ayant exercé une activité réduite (catégories B et C) augmentent de 1,2%.

Jean-François Carenco, préfet de la région d’Ile-de-France, préfet de Paris, tient à souligner que cet infléchissement constitue un premier signal positif concret concernant la conjoncture, et une première traduction aussi des effets des mesures engagées par le Gouvernement et mises en œuvre sur le terrain par les services de l’Etat en Ile-de-France.

Les chiffres du marché du travail de juillet viennent confirmer les observations de l’Insee qui a relevé une hausse de l’emploi salarié marchand de 0,1% et une baisse du taux de chômage qui est passé de 8,9 à 8,8 % au premier trimestre 2015. Plusieurs signes sont encourageants : en Ile-de-France, l’emploi intérimaire a recommencé à croitre depuis le début de l’année malgré les difficultés du BTP, tandis qu’en juillet les demandes d’activité partielle ont connu leur plus bas niveau depuis le début de l’année.

Le préfet rappelle que le retour à l’emploi de nos concitoyens est « la mère des bataille » la priorité de l’action de l’Etat, la priorité pour chacun.

Il y a aujourd’hui l’immense espoir que cette inversion soit durable

--

->Articles du même thème :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics