+ services en département
 
 
 
 
 
 
Accueil > Paris > Des nouveaux services pour les libraires et disquaires indépendants (...)

Des nouveaux services pour les libraires et disquaires indépendants parisiens

| Publié le 17 octobre 2018 | Dernière mise à jour le 18 octobre 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Monsieur François Ravier, préfet, secrétaire général de la préfecture de la région d’Ile-de-France, préfecture de Paris, Frédéric Hocquard, adjoint à la Mairie de Paris chargé de la vie nocturne, de l’économie et de la diversité culturelles, Madame Claire Etien,directrice générale d’EPEC (Ensemble Paris Emploi Compétences) étaient présents pour la soirée de lancement des services développés pour les libraires et les disquaires indépendants.

Trois dispositifs de soutien aux disquaires et libraires indépendants parisiens

Les "Libraires volants"

Ce service innovant de remplacement pour les commerces culturels d’Île-de-France - une première en France - répond aux demandes de remplacement et d’appuis ponctuels des gérants. Ainsi, libraires et disquaires parisiens peuvent se faire remplacer pour tout motif, prévisible ou non par ces " Libraires volants", nom commercial de ce service francilien, agréé par la Direccte et soutenu par la Drac. Depuis octobre 2018, 30 libraires sont adhérents et utilisateurs de ce groupement d’employeurs associatif.
Le 30 mai 2018, les "Libraires volants" et l’EPEC (Ensemble Paris Emploi Compétences) ont reçu le Prix Entreprendre dans la Culture 2018 (IFCIC – ministère de la Culture).

"La Candidathèque"

Aux " Libraires volants " vient s’ajouter " La Candidathèque" qui constitue un efficace vivier de recrutement qualifié par les libraires, pour les libraires.
Depuis 2017, " la Candidathèque " est opérationnelle et animée par la Déléguée de Paris Librairies. L’orientation des postulants vers cette structure représente un véritable atout puisqu’il optimise les chances d’être mis en relation avec un employeur.

La plateforme"Click and Collect"

Enfin, la création de la plateforme " Click and collect " pour les disquaires indépendants nécessite de développer un partenariat technique et financier pour accompagner cette profession à s’équiper d’outils liés aux nouvelles technologies, requiert d’ élaborer un cahier des charges techniques pour lancer la conception de cette plateforme. En 2017, des disquaires ont décidé de se fédérer et de créer le premier syndicat national des disquaires indépendants (GREDIN). Ils engagent alors une collaboration avec l’EPEC pour développer ce projet.
Cette plateforme, véritable outil de partage, permettra d’une part - via un site internet commun - d’apporter une réelle visibilité sur le stock disponible des disquaires tant pour le grand public que les clients potentiels, de découvrir l’étendue et la diversité de leur offre éditoriale et de réserver un disque en ligne pour aller le chercher ensuite en magasin.

Pour en savoir plus

Les métiers de libraires et de disquaires sont confrontés depuis quelques décennies à de multiples difficultés économiques révélant la fragilité de ce secteur.
Si les grandes surfaces - dans un premier temps - ont participé à cette vulnérabilité commerciale vécue par les professionnels, elles-mêmes par la suite se sont vues à leur tour concurrencées par le commerce en ligne. Né de ce constat, ce projet de soutien aux commerces de biens culturels indépendants parisiens s’est donc tout naturellement imposé. La Direction régionale des entreprises, de la concurrence et de la consommation de l’emploi et du travail d’Île-de-France - Unité départementale de Paris a sollicité la Maison de l’emploi de Paris (Ensemble Paris Emploi Compétences aujourd’hui) pour développer cet objectif de soutien aux libraires et disquaires relayé par la Mairie de Paris, le Conseil régional d’Île-de-France et la Drac Île-de-France.Paris est le territoire qui concentre le plus grand nombre de libraires et de disquaires indépendants (près de 60 disquaires actifs repérés et 450 librairies indépendants), représentant près de 18 % de ces commerces culturels en France.

--