+ services en département
 
 
 
 
 

Votre correspondant PME

 

Grand Paris

 

Main d’Oeuvre Etrangère

 
Accueil > Concurrence et consommation > Vie pratique > Conseil aux consommateurs : l’additif alimentaire

Conseil aux consommateurs : l’additif alimentaire

| Publié le 4 février 2014 | Dernière mise à jour le 3 février 2014
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Tous les 15 jours, un conseil en matière de consommation vous est délivré.

 

Qu’est-ce qu’un additif alimentaire ?

Les additifs sont des substances qui sont ajoutées aux aliments dans un but technologique :
- les colorants permettent de rendre aux aliments leur coloration, de la renforcer ou de leur conférer une coloration ;
- les édulcorants donnent une saveur sucrée ;
- les conservateurs aident à la conservation en empêchant la présence et le développement de micro-organismes indésirables ;
- les anti-oxydants permettent d’éviter ou de réduire les phénomènes d’oxydation ;
- les agents de texture (émulsifiants, stabilisants, épaississants, gélifiants) améliorent la présentation et la tenue.

 

Leur emploi est donc réglementé et leur présence doit obligatoirement être mentionnée sur les étiquettes des produits concernés.

Deux principes forts

  • le principe dit "de listes positives" Ce qui n’est pas expressément autorisé est interdit.
    Les 4 étapes à respecter sont : l’avis de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), l’avis du Comité permanent de la chaîne alimentaire de la Commission européenne et consultation du Conseil et du Parlement européen puis la publication d’un règlement d’autorisation au Journal officiel de l’Union européenne précisant les modalités d’emploi (doses et denrées dans lesquelles il peut être employé).
  • l’étiquetage Les additifs doivent obligatoirement être mentionnés sur l’étiquette des denrées alimentaires : soit en clair (exemple : "poudre à lever : bicarbonate de sodium"), soit à l’aide d’un code précédé du nom de la catégorie (exemple : colorant E 102).

Que signifient les codes ?

Le code utilisé est fixé au niveau européen. Il se compose de la lettre "E" suivie d’un numéro permettant d’identifier facilement la catégorie :

  • E 100 pour les colorants ;
  • E 200 pour les conservateurs ;
  • E 300 pour les agents anti-oxygène ;
  • E 400 pour les agents de texture.
En savoir plus :

Retrouvez toutes les fiches pratiques (contrefaçon, restauration scolaire, location d’un véhicule avec option d’achat, etc.) en cliquant ici.

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics